mercredi 20 juin 2007

De la distribution numérique à la distribution physique
Introduction

Introduction de mon mémoire, défendu devant jury en juin 2006 à l'université d'Avignon et des pays du Vaucluse, réalisé pendant mon stage à Abeille Musique début 2006. Chaque publication extraite de mon mémoire sera remise à jour et disponible (coming soon) en PDF.


Le MIDEM 2006 marque un tournant vers le numérique pour l’industrie du disque. Encore balbutiante, la vente en ligne est l’Avenir. La technologie web et le développement de la téléphonie mobile et des baladeurs MP3 vont en tout cas dans ce sens. En 2006, les premières percées du marché semblaient efficaces, la progression depuis 2005 était exponentielle.

Pourtant, la vente des CD dégringole et le numérique incontestablement le nouveau terrain de la vente et de la promotion musicale malgré la baisse des ventes de téléchargement enregistré durant l’année 2007.
Actuellement, aucun des distributeurs, des producteurs, des labels, des artistes et des structures de vente – malgré les efforts développer ces dernières années, ne peuvent se prononcer sur la mise en place du marché en ligne, en manque de modèle économique fiable.
La technologie évolue vite, bien plus vite que le marché du disque.
L’industrie du disque, troisième produit culturel derrière le livre et le DVD, perçoit l’avenir avec une visibilité d’à peine six mois, du jamais vu dans aucune industrie. Le marché mondial de la musique commence sa mutation. C’est donc la transition du support physique vers le tout numérique qui s’engage.

Cette transformation se fait à tous les niveaux de l’industrie musicale. Les majors comme les indépendants s’orientent et investissent le numérique. Abeille Musique est un distributeur indépendant. Son catalogue, majoritairement orienté classique, jazz et musique du monde, s’ouvre à l’électro, le rock, le reggae, la musique pour enfant, la variété française et internationale... Abeille Musique bénéficie d’une notoriété et d’une croissance accélérée par le succès du coffret Mozart.

Dans une économie en pleine mutation, le rôle de distributeur indépendant s’avère complexe. L’entreprise évolue vers le numérique sans aucun indice sur la disposition future de ce marché. Depuis 1999, Abeille Musique a su utiliser au maximum le potentiel d’Internet pour accroître son développement. Site de vente en ligne (une première pour un distributeur), site d’information sur la musique et le monde de la musique, web, radio… sont des exemples qui marquent la profonde volonté pour Abeille d’utiliser au mieux l’outil numérique.

La situation économique dans la musique manque de visibilité. Une crise profonde, à chaque échelon de la production, de la distribution, et de la vente intensifie les rapports de force entre les différents partenaires et réduit les marges de manœuvre de chaque acteur, au détriment des plus faibles, condamnés à la disparition. Pour aborder le marché numérique et percevoir les nouveautés, il est indispensable de situer son discours selon un point de vue et de l’intégrer ensuite dans l’ensemble du système économique.

C’est le cas d’Abeille Musique, distributeur indépendant, avec une large offre classique et une offre croissante dans tous les autres genres musicaux (hors Rap). C’est pourquoi l’ensemble des genres musicaux est abordé et pas seulement le classique.
Dans ce marché du disque en pleine mutation, il est essentiel de comprendre le fonctionnement et le contexte économiques d’un point de vue général pour définir les obstacles à la distribution classique des indépendants et définir les objectifs de la distribution numérique.

À Abeille Musique, la distribution physique, cœur de l’activité, est associée depuis 1999 à une vente en direct pour les particuliers (20% des ventes) et sera, à partir de septembre 2006, associée à une distribution numérique. Concurrence ou complémentarité, comment un acteur de la distribution physique aborde-t-il le marché numérique ?

Pour cerner les enjeux, il est indispensable de définir les acteurs du marché physique actuel, ainsi que sa situation. La crise du disque est au cœur du support physique, au niveau du téléchargement pirate mais aussi, et surtout dans le cas d’un distributeur, au niveau de l’offre. La distribution numérique est en pleine croissance exponentielle et une organisation apparaît. Qui en sont les acteurs ? Comment cette organisation fonctionne-t-elle ? Quelles sont les contraintes pour un distributeur numérique pour diffuser son offre en ligne ? Enfin, objectif de la troisième partie, quels sont les enjeux de la distribution numérique pour un distributeur indépendants fortement axé sur le classique ? Le numérique est-il un concurrent ou un complément au support physique ? Quelles seront les conséquences sur la consommation ?

Tout au long de ce mémoire, je souhaite mettre l’accent sur une nouvelle façon de concevoir l’industrie du disque. Aujourd’hui, il n’est plus question de parler de marché de la musique mais des marchés de la musique.
L’avenir de la musique, qu’elle soit dématérialisée ou non, passe par la segmentation du marché où Internet sera d’abord un outils avant d’être une solution à part entière.

0 commentaires: