vendredi 21 décembre 2007

Lettre au Père Noël de la musique en ligne


A quelques jours du réveillon, Viva Musica édite la lettre au Père Noël du monde de la musique en ligne. Extrait…


Cher Père Noël

Voilà cinq ans que les ventes de produits physiques baissent mettant à mal un système économique sur déclin. Nous avons déjà eu le Père Fouettard fin Novembre avec la commission Olivenne (qui a aussi apporté quelques jolies choses comme la suppression des DRM ou quelques crédits d’impôts).
Croyant très fort à la magie de Noël, j’espère que tu rempliras les souliers du marché en ligne des fameux « beaux joujoux que je vois en rêves ».
Pour te faciliter la tâche, je t’ai fait une liste non exhaustive que tu pourras compléter selon tes envies.


Mon Electre à Moi
Pour commencer, j’aimerais que la musique est son Electre. C’est vrai, le monde de l’édition en a un et c’est très pratique. Je sais que cette création de base de données n’est pas du ressort des petits lutins qui oeuvrent avec toi en Laponie, mais, n’ai crainte, j’ai fait une copie pour le 3 rue Valois.
Avec ce super Electre nous pourrons tout connaître d’une édition musicale :

  • Son éditeur originel,
  • sa date d’édition et de sorite
  • sa disponibilité en physique et numérique
  • Auteurs/compositeurs...

Oh je sais, tu crois que ce genre de logiciel va tuer les disquaires. Non, je ne crois pas, le conseil humain à bien plus de valeur qu’une simple base, Electre n’a pas tué les libraires et en plus, il n’y a plus de disquaires en France (ou si peu).
Par contre elle faciliterait la vie de bien des professionnels de la musique mais aussi des mélomanes. Les internautes auront enfin une base de données qui ne s’appelle pas Emule.


L’original touch
On vieillit tous mon brave Père Noël, et passé 50 ans, c’est la fin du monopôle d’exploitation d’une œuvre par un éditeur. Alors, on voit fleurir en CD et en numérique, des copies à l’infini des standards des années 30, 40 50 et bientôt 60.
Mon original touch est quelque chose de très simple. C’est un indicateur de l’éditeur original. Savoir que tel enregistrement, réédité en midprice provient de tel ou tel label est, à mon sens, une information qui doit être lisible et non réservée aux fanatiques près à passer des heures sur Internet pour retrouver ou reconnaître à l’oreille la version. Pour ma part, ça mettrait de la visibilité dans les enregistrements historiques de jazz (toujours bon de savoir qui vient de Savoy, qui vient d’Atlantic…)

Avec les dates d’enregistrements en plus, ça serait le bonheur parfait.


Le lien hyperfort
La frustration sur les plateformes de téléchargement, c’est le manque d’information. Chaque site ne peut développer sa propre source éditoriale. Alors, pourquoi ne pas mettre un lien vers le site du label ou celui de l’artiste tout simplement. C’est le lien lien hypertexte et hyperfort vers le site de l’artiste ou du label. Je sais que techniquement, ce lien est très simple et peu coûteux à mettre en place, alors, s’il te plait Père Noël, n’oublie pas mes petits souliers !


Les supers formats
Maintenant que je peux t ‘écrire cette lettre en ADSL comme plus de 10 autres millions de foyer en France, j’aimerais, cher Père Noël, acheter de la musique en ligne de meilleur qualité. Je sais, c’est une demande peu courante, aux antipodes même des sonneries de portable. Mais justement, cher Père Noël, j’aimerais, et c’est mon dernier voeu, un plus grand choix dans les offres numériques. Que ce soit en contenu ( playlist ou fond de catalogue), ou un choix technique au niveau du format avec des offres couplées physique/numérique, des formats de grandes qualité (MP3 320Kb/s ou FLAC).



Je te souhaite beaucoup de courage pour ta tournée et espère avoir été assez sage pour avoir tous ces beaux cadeaux.

Bon courage Père Noël

Frédéric Neff de Viva Musica



Avis aux lecteurs : Ma liste n’est pas exhaustive, alors n’hésitez pas à la compléter.
Joyeux Noël et bonnes fêtes à tous !

0 commentaires: