vendredi 13 juin 2008

L'enfer des Métadonnées, épisode 4, les vieilles marmites contre-attaque


Non, Nadiya n'est pas une vieille marmite..je ne me permettrais pas même si je n'apprécie pas du tout sa musique. Vous savez son "hé c'est partii pour le show" qui fait l'unanimité dans les fêtes foraines et son fameux "comme un Roc" avec un inimitable accent tonique sur le C qui donne des frissons.
C'est pas gentil, je me moque et je ne devrais pas. La raison de ce post avec la miss Nadiya n'a rien à voir avec la jeune chanteuse tout plein d'énergie mais...avec son distributeur qui fait aussi producteur et un peu éditeur car il s'agit de....SONY BMG.

Donc, c'est dans les vieilles marmites qu'on fait les meilleurs singles comme le dit le très populaire single.
Ba non, Internet n'est pas arrivée à bout des éditions et rééditions spéciales des déjà très numérisés tubes.
Alors on fait des faux singles, avec 1 ou 3 ou 4 titres, une pochette différente. On fabrique un code barre numérique pour dissocier les singles amies ennemies et amies ennemies et en plus, on garde les codes ISRC. La classe américaine.

Faire un single ayant pour titre le nom du tube, c'est plus qu'honnête sur Internet. La recherche se fait par nom. On ajoute de la visibilité. Pas indispensable puisqu'à la recherche par nom, on tombe sur le titre (à condition d'avoir le no sans faute et complet). On peut justifier la fabrication du single pour que le fan, connaissant le nom de l'artiste trouve son single favori grace à l'EP digital tout frais. Clair non ? Vous kiffer le dernier Nadiya mais vous ne connaissez pas son nom. Vous tapez Nadiya et vous voyez le single Nadiya "amies ennemies" bingo, vous l'avez trouvez.

Le plus drôle, c'est que ces singles sont considérés comme nouveauté alors qu'ils sont extraits de son dernier album sorti en novembre. Et puis, SONY BMG fait les choses en grand, pour animer un peu le back catalog, on utilise la même stratégie pour "et c'est parti !" qui n'est plus tout jeune. Le tout arrive comme "nouveauté" sur la newsletter iTunes. C'est fou qu'on se face encore avoir. Je doute que les grosses ficelles du singles carton soient aussi efficace sur les ventes numériques.

Alors pourquoi non de non, fabriquer deux singles amies ennemies ? Il est où l'intérêt ? Sony BMG souhaite récidiver la home page Sinatra avec du Nadiya ?
Encore une stratégie commerciale solide comme un ROCCCCC !

3 commentaires:

Mathieu a dit…

Moi, je veux la version karaoke. Ça se vend, ça à 4 euros sans le carton ni le disque pour faire fresbee? Et puis d'abord, l'expression, c'est "vieux pots", pas "vieille marmites".

Frédéric Neff a dit…

Mon cher Mathieu, on fait aussi les meilleures soupes dans les vieilles marmites...Questions d'éducation et de région (je ne reviendrais pas sur ceux qui mélangent la salade, ou remuent la salade, ou agitent la salade...)
Pour la version Karaoké, sache que tout se vend, peut être pas si bien bien...Et c'ets parti en version Karaoké, avoue que ça fait rêver.

Alain Balbo a dit…

J'ai essayé de visiter ton blog....très intéressant mais trop technique pour moi et qui témigne que les années qui passent provoquent un véritable décalage de culture...
Bonne chance et succès dans tes activités
Alain