vendredi 20 février 2009

Une Fin Nocturne

L’aventure Nocturne s’arrête donc ici. Le distributeur indépendant Nocturne jette l’éponge et dépose le bilan.
Fort d’un large catalogue de Jazz, de reggae et d’electro, Nocturne avait aussi ses labels (Nocturne Jazz, BD Jazz…)

Après Night and Day il y a 3 ans, c’est au tour de Nocturne de disparaître.
En 2004 et 2005, Night and Days représentait l’exemple a suivre dans la distribution indépendante. Une croissance en flèche, une belle part de marché…. 2006 : dépôt de bilan.
En 2006, derrière les grosses locos Pias, Wagram et Naïve, Nocturne prenait la tête des distributeurs indépendants avec Abeille Musique et Harmonia Mundi.
3 ans plus tard, Harmonia mundi est toujours là, Abeille est devenu LyraMediaGroup SA incluant Abeille Musique et Qobuz (le site de vente en ligne).

Malgré la restriction des magasins et la baisse des ventes des CD les ex concurrents de Nocturne tiennent bon (malgré des rumeurs). On retrouve donc (liste non exhaustive) Codaex, Intégrale, Anticraft, l’Autre Distribution ou Socadisc. Ils continuent leurs vies de distributeurs spécialisés avec catalogue respectable et effectif restreint en faisant au mieux ce qu’ils savent faire de mieux, la distribution avec pour certain un zeste d’innovation.
Décidément le monde de la distribution reste mystérieux.

Malgré un bon catalogue et une bonne équipe, Nocturne tombe. Trop petit pour s’imposer comme un distributeur indépendant, trop petit pour développer d’autres services (édition, distribution numérique) et trop gros pour vivre à effectif réduit sur un catalogue de niche.
La fermeture d’un distributeur relance toujours un débat. Est-ce la faute à la réduction des linéaires ou est-ce la faute à la baisse des ventes CD qu’un distributeur meurt ?
Et vous qu’en pensez-vous ? Le débat est ouvert…

A lire également sur DigitalMeme.fr

1 commentaires:

Hectorvadair a dit…

Que devient la distribution de la serie "Classics rythmn and blues" ?