mercredi 29 juillet 2009

Interpret, le superman des études ?


J’ai été surpris de voir plusieurs blogs de qualité (ou pas) relayer une info assez chelou à mon sens.
La société anglaise présente aussi au Etats-Unis, Interpret produit une étude qui traite des pratiques des internautes. Selon l’étude, 1 internaute sur 3 est un « pirate » («36% des internautes ont téléchargé ces 3 derniers mois sur un réseau P2P).
Mais le "problème" n’est pas là. Cette étude repose sur un échantillon ( !!!) de 64 millions de personnes, enfin, plutôt d’internautes. Ce chiffre qui n’a pas surpris plus que ça.
64 millions ! C’est pas du panel de fillette ça !
Y a 3 choses qui me surprennent :
  • Qui peut se payer un panel aussi gros. Une étude, c’est en général assez cher. Un panel de qualité, et plus le panel est de qualité, plus il est gros, plus les prix montent. Le coût de traitement de l'infos est lui aussi exhorbitant avec une telle quantité d'interrogés.
  • Pourquoi utiliser un si gros panel. Qu’est-ce qu’un panel de plusieurs millions peut apporter de plus qu’un panel représentatif. Les questions de l’étude devaient-elle aboutir à la définition de profils consommateurs archi pointu (de chez pointu) comme l'étude des pratiques de upload de contenu sur les réseaux ?
  • Pourquoi un cabinet d’étude ne communique pas à la fois sur son panel (un panel de 64 millions, c’est loin d’être commun) et sur son étude. Le site ne fait référence qu’à une seule étude sur les jeux vidéo (intéressante d’ailleurs), le Video Game OverView Report du premier trimestre 2009. Une partie publique des résultats sont visibles sur le site.

Si l’étude en question, sur les pratiques des internautes, n’est pas publique, ce qui est possible, c’est par des fuites que les conclusions se seraient trouvé sur la toile. Mais pourquoi cahcer ur son site sa capacité à traiter une étude sur 64 millions d'internautes; Ce n'est pas u savoir-faire très commun ça...
La question de commanditaire et du panel aussi gros reste entière.

Si cette étude a une part de diffusion publique, on devrait retrouver sa trace sur le site de l’institut de recherche. Nada.
Le « département » Digital Music Vidéo propose l’étude (à acheter) Will Music Phones Replace the MP3 Player ? et rien d’autre…D'ailleurs, cette étude n'a aucun nom sur les blogs français et angalis la citant.
Je suis vraiment dans l’expectative. Si l’un des bloggeurs et/ou journalistes ayant communiqués sur cette étude (ZDNet, onzap, electron libre, Journal du geek, generation NT, numerama...) a des infos sur ce projet, je serais ravis qu’il me contacte qu’on fasse (ensemble) la lumière sur cette étude.
Si elle existe, il doit bien avoir des infos publiques qui mérite de voir la lumière du jour.

Sinon, on a affaire à un super canular.

1 commentaires:

Alias Docteur House a dit…

ais tu sais très bien [pauvre con] que les infos qui circulent sur le net n'ont pas besoin d'être vérifié.
Le net c'est comme dans le cochon : tout est bon ! donc toute st vrai !
... contrairement à ces salauds de canaux officiels que sont la presse, la radio ou la télé.
d'ailleurs l'homme n'a jamais marché sur la lune, ce sont sont des avions en cartons qui sont tombés sur les deux tours et la terre est plate se reposant sur des tortues géantes.

Tu as compris la leçon mon ami ?