mercredi 16 septembre 2009

Kiss Kiss Bank Bank, le chaînon manquant



L’année 2009 sera l’année des labels participatifs. Derrière la brèche hollandaise ouverte par Sellaband, la France est devenu le paradis de cette formule. En tête Grégoire + My Major Company + toi + moi + 1 000 000 d’albums = la promesse de la ruée vers l’or. La liste complète et comparatif des labels participatif est disponible ici.
Entre le label traditionnel, producteur (souvent éditeur) qui finance et développe la prodcution d’un album / artiste et les labels participatif où la structure de « levée de fonds » est responsable du travail de la bel, il y a avait un espace libre que la jeune start up française semble vouloir combler.
Parce que produire un album ne se résume pas seulement a trouver de l’argent, parce qu’un producteur n’est (seulement) un banquier, Kiss Kiss Bank Bank a choisi de créer une structure de levée de fond auprès des du public pour un co-financement d’album.
Les producteurs peuvent donc choisir de co-financer une partie de l’album par les internautes via Kiss kiss Bank Bank.
Vous êtes fans de Cock Robin ou du jeune groupe Rafale, vous pouvez devenir son producteur.

Comment ça marche ?
Une vidéo vaut souvent mieux qu’un bon discours.

En d’autres termes, le principe est assez simple. Pour l’internaute, on choisit qui l’ont produit. Les conditions varient suivant les projets. exemple : je touche 10% du CA pendant 2 ans.
La nouveauté, c’est qu’on peut (co)produire un album mais aussi, une tournée, un retour, un single, un festival, bref, un projet musical du studio à la scène. On investit en achetant des parts de 10€ (les kissstocks).

Côté label, on profite aussi de cette souplesse.

On s’inscrit et l’on propose un projet. On choisit les conditions de rétributions des internautes. Trois paramètres sont à prendre en compte pour le montage de la (co)prodcution de l’album. La coproduction des internautes représente combien du coût total ? Quel est le taux de rétribution des internautes ? combien de temps les internautes vont ils toucher leurs droits.

Gare aux filous, Kiss Kiss Bank Bank valident les projets suivant leurs « fair », leurs justesses et leurs honnêtetés. Alors 6 mois de rétribution à 5% pour produire 80% de l’album, désolé, ce n’est pas possible.
Enfin, le label peut proposer des cadeaux bonus à chaque Kiss Banker (le nom ici pour producteurs). Offrir un MP3 pour une part achetée, une place de concert pour 10 parts achetées, un dîner avec le groupe ou un super cadeau pour celui qui fera la meilleure promo…. Bref, un vrai petit atelier marketing direct très sympathique.

Comment vit Kiss Kiss Bank Bank ?
La structure prend une commission sur les investissements.En contre partie, Kiss Kiss Bank Bank propose un suivit complet pour les Kiss Banker comme pour les labels de l’évolution des projets (financement, production, promotion et chiffre d’affaires.
Le site est assez clair, agréable (sauf la musique qui joue quand on passe la souris sur la photo du groupe qui m’a un peu « stressé »). Kiss Kiss Bank Bank a su rendre clair et lisible un concept pas très évident. A cela s'ajoute un graphisme agréable, un logo très efficace et un nom qui parle de lui même : bisous bisous monnaie monnaie. Attention toutefois à ne pas confondre avec le film Kiss Kiss Bang Bang et en pas faire le lapsus Kiss Kiss Bang Gang, on a vu avec Zimbalam qu'un nom un peu original pouvait être très facilement déformé par les Internautes.

Par contre, des zones d’ombres subsistent. Si la base du projet est saine et claire, elle repose sur deux données. Le coût de production en amont (délivré par le label) et le CA généré par le projet (livré aussi par le label). Kiss Kis Bank Bank ont affiné leurs équipes pour « auditer » au mieux les budgets des productions. Le réseau + le budget +une vérification (bon studio, bon réalisateur, bons musiciens) ne devrait pas trop poser de problèmes. Quant au CA, si pour les ventes physiques on peut voir clair (via les stocks, le pressage, les déclaration SDRM, le classements sortie de caisse Gfk) c’est un peu la zone pour les ventes digitales, les ventes directes en concerts et tout ça et tous les revenus annexe d'un projet (droit mécaniques, passage radios...).

Rendez-vous dans un an pour voir comment Kiss Kiss Bank Bank va gérer cet épineux dossier.
Vous êtes tenté par l’expérience ? Kiss Kiss bank Bank offre 10 KissStocks d’une valeur de 10€ chacun aux 10 premiers commentateurs qui diront « oui, je le veux ».

15 commentaires:

bidibule a dit…

oui, je le veux

Soulsista a dit…

oui, je le veux !

h a dit…

oui je le veux !

Frédéric Neff a dit…

@H ton profil Blogger est bloqué (je ne sais pas qui tu es!!!) envois moi un mail ;-)

Hugo a dit…

oui, je le veux :)

Sincever a dit…

oui, je le veux

Bidibule a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Gilles a dit…

ça va faire bizarre fred hein... mais bon. à te demande, je dis :

"oui, je le veux." :-)


Et écoutez kumisolo, son album est excellent !

Bidibule a dit…

Tous ces "oui je le veux" , nom de Zeus ! C'est un mariage collectif et virtuel de geek ou quoi ?

Vianney a dit…

oui, je le veux

Frédéric Neff a dit…

@ Vianney @ Gilles @ h envoyez moi un mail; vos codes sont mis de côté fredericneff@gmail.com

gauthier a dit…

oui je le veux bien. merci.

zaza a dit…

oui je le veuuuuuxxxxxx! (en mode hystérique lol)

thomas a dit…

Kumisolo est une artiste incroyable.

Elle possède un véritable univers, original et très sympathique.

Ses morceaux sont très intéressants, j’espère qu’elle va gagner en reconnaissance car elle le mérite.
ET c'est très juste on peut coproduire le projet de Kumisolo sur le site kisskissbankbank

Si comme moi au début vous êtes sceptique, regardez la vidéo dans laquelle Kumisolo expose son projet.

A ++

morgan a dit…

Merci pour toutes ces infos.
Cock Robin est un groupe mythique, je les adore, c'est sympa de voir un groupe comme celui là s'impliquer dans un tel projet.

Je suis complètement fan de leur musique, surtout le premier album avec des morceaux qui sont devenus des véritables classiques du rock comme « When Your Heart Is Weak » ou « The Promise You Made ».

Merci Kiss kiss bank bank

A ++